Au quotidien
Quelques caractéristiques Les enfants Pathologies ?

Quelques caractéristiques
Chaque hémisphère présente des caractéristiques propres.
Par exemple, le droit est plus intuitif, plus global, s'intéresse plus aux émotions. Il traite les informations en parallèle, ce qui lui confère ce côté intuitif : il perçoit les « nœuds » du problème et les traite simultanément. La parole étant séquentielle, il ne peut donc pas les verbaliser. C’est ce qui lui donne son « évidence », qui, loin d’être une vue de l’esprit est le résultat d’un traitement efficace des informations qui lui parviennent.
Le gauche, quant à lui privilégie notamment le côté rationnel et séquentiel et s'intéresse plus au langage.
Il effectue un traitement séquentiel des informations. De la première, il déduit la seconde, puis la troisième, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il aboutisse au résultat. Il a une conscience verbale de son raisonnement et sait ainsi l’argumenter et l’étayer.

Le neuro-gaucher, est méticuleux et ne laisse aucun détail au hasard.
Lorsqu’il doit apprendre quelque chose de nouveau, il passe en revue chaque détail et contrôle le processus complètement.
Il sait organiser sa pensée de manière à argumenter efficacement.
Il écrit de manière claire et concise.
Il travaille à un projet à la fois.
Physiquement, il est capable de devenir un champion de sport car il sait pratiquer et s’entraîner encore et encore pour peaufiner sa technique.

Le neuro-droitier, apprend en premier les généralités d’un nouveau sujet, puis s’intéresse aux détails après avoir trouvé une vision d’ensemble.
Il saisit rapidement de nouvelles idées, et peut agencer ensemble des concepts différents pour en faire un tout cohérent.
Il a une vision globale et traite les informations de manière parallèle, si bien que sa pensée apparaît parfois difficile à suivre car il a du mal à argumenter.
En lui laissant le temps, il peut impressionner par la nouveauté de sa pensée.
Suivre un plan pour rédiger lui est difficile, et il aurait tendance à partir dans toutes les directions.
Il a l’art de poser les questions pertinentes et il a toujours plusieurs projets en tête.
En sport, il perçoit d’emblée les capacités nécessaires et les met en œuvre de manière globale, en laissant peu de place à la pratique des détails.

Les neuro-droitiers étant en minorité dans la population, le système de valeur a été fait par et pour les neuro-gauchers.
Les attitudes des neuro-droitiers sont ainsi interprétées par les neuro-gauchers selon la signification qu’ils leurs donnent avec leurs propres codes de valeur.
Ainsi, pour un neuro-gaucher, rester à bâiller aux corneilles au bureau ne peut qu’être de la paresse. Pour un neuro-droitier, c’est sa manière de mettre son raisonnement en place.
Pour un neuro-droitier, la non compréhension de ses idées par les neuro-gauchers peut être considérée comme un manque d’ouverture d’esprit.

 

 

 

 

 

  penser-autrement.net © 2008
c