LIVRE d'Or - Page 1 | 2 | 3 | 4

 

Bonjour Madame,
Ce petit message pour vous remercier.
C'est les mains tremblantes, le coeur battant et les yeux en larmes que j'ai vécu la lecture de votre livre.
En 36 ans de vie, je pense que c'est l'une des expériences les plus fortes que j'ai éprouvée.
Par quel miracle me connaissez-vous par coeur ??
J'ai bien lu et relu les explications neurologiques et vous ne pouvez imaginer les émotions qui ont accompagné cette découverte...

Enfin quelqu'un qui me comprend, ne me juge pas, ne me brime pas, me délivre...
Vous savez tout de moi et bien plus, vous m'autorisez à penser que ce qui se passe en moi est compréhensible, intelligible, acceptable...

Merci Madame merci
Avec toute ma gratitude,

Sophie

Bonjour,
Je viens de terminer la lecture de votre ouvrage "petit guide à
l'usage..." et sa lecture m'a bouleversée. Je me suis reconnue point
par point dans la description que vous faîtes dans votre ouvrage.

Isabelle

Bonjour,
Il est rare de trouver des personnes faisant preuve de désintéressement sur internet : c’est votre cas, et je vous en remercie du fond du cœur. Vous m’avez permis de comprendre qui je suis et surtout que je ne suis ni fou ni anormal, mais juste différent.
J’apparente cela à du salut public. Merci et merci encore.

Denis

Madame, Monsieur,
Je viens de terminer la lecture de votre livre « petit guide … ». Mon premier sentiment a été que des amis me faisaient une blague ; qu’ils avaient décidé d’écrire un livre parlant de moi et uniquement de moi. Je sais évidemment que ce n’est pas le cas, mais je tenais à vous dire que je me suis reconnue à chaque page et à chaque paragraphe (j’ai commencé de « stabiloter » ce qui me correspondait et j’ai arrêté car je stabilotais tout !).
Je suis passée depuis (cela fait environ 3 semaines) par nombre d’émotions, mais j’en vois déjà les bénéfices.

Je ne sais quoi dire d’autre que « Un grand merci »

Dominique

Bonjour,
Je vous écrit tout d’abord pour vous remercier d’avoir rédigé un tel bouquin. Tout simplement surprenant, concis et efficace, révélateur de l’indicible sentiment que je m’évertue à nommer, à appréhender depuis tant de temps.
Je suis de ceux dont le mode de raisonnement est global- intuitif comme vous le définissez. J’ai toujours, de mon côté, considéré ce savoir, cette connaissance comme un raisonnement inné, ne pouvant pas l’expliquer mais seulement l’éprouver. Quel soulagement vous m’apportez, moi qui suis si erratique et me considérant « anormal, atypique, malade, fou et j’en passe », en nommant et définissant si parfaitement ce mode de réflexion et cet êtreté si je puis dire. Enfin des mots à nos maux. J’ai pleuré dès les premières pages, il est toujours émouvant que se miroite son image. J’ai lu beaucoup de livre, de la philosophie Bouddhique en passant par Nietzsche, Schopenhauer, ainsi que des livres sur les surdoués, qualificatif que l’on m’attribue aisément bien que je ne me sois jamais décider à passer ces tests, par peur d’échouer et de conforter cette image si erronée de moi-même. J’ose vous l’avouer, je perçois sciemment cette intelligence et cette clarté d’esprit mais elle est si loin de ce monde conventionné et insipide, qu’elle demeure trop souvent inusité et ne m’enferme que dans un mutisme prononcé et persistant. Je ne vais pas vous exposer cela, vous connaissez le sujet et les conséquences qu’implique cet atypisme ; en effet, ne pouvoir nommer et comprendre une différence induit de grandes douleurs. Je suis un carré, je le sais, mais je ne vois que des emplacements pour des ronds. J’essaye, certes, mais c’est si difficile parfois. Je comprends si bien ce qui m’entoure mais je ne suis pas compris. L’esseulement est grand aujourd’hui mais de moins en moins difficile.

Ma situation professionnelle est un trou béant, je ne sais que faire de mes potentialités. Je n’ose entreprendre, j’ai tellement peur de l’échec. J’avais (j’ai) tant de projets et comme vous le dîtes si justement, je ne sais pas lesquels réaliser et finalement, je n’en réalise aucun. On me considère seulement comme un gosse égaré, bien trop rêveur pour ce monde. J’aurai aimé rencontrer quelqu’un tel que vous, afin de libérer enfin ce qui appelle en silence, questionne sans question, angoisse sans objet, isole sans prison.

Pour finir, je vous remercie à nouveau pour cette bougie allumée qui rassérène profondément mon esprit et mon cœur. Ce livre est un viatique. Encore merci Béatrice Millêtre pour ce livre.

S.

Bonjour,

Dans votre livre "Petit guide à usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués" vous avez dit avec des mots simples et juste, ce qui était pour moi une évidence !!!!

MERCI !

Je suis arrivée à la même constatation que celle expliquée dans votre livre, avec les moyens que vous décrivez mais par un autre chemin !!!

Caroline

Merci

Merci d'avoir fait passer ce sentiment d'exclusion perpetuelle et simple
minotrité, ce qui rend les choses plus simples, en fait. En revanche, au
sujet de la dernière partie, concernant les solutions, je suis plutôt à
l'encontre soit des solutions dont vous parlez, soit de leur intitulé. En
effet, ayant une mère gauchère, je retrouve le même principe qui conduit à la contrariété: comment tout faire comme un droitier. Et cela fait 40 ans
qu'on est encore en train de trouver des systèmes "special gauchers".
J'ai eu donc l'impression de voir des méthodes pour contraindre son mode de
fonctionnement afin de le rendre compatible dans un monde d'hémisphères
gauches. Or il me semble que cela soit impossible, comme apprendre une
langue étrangère. Les méthodes classiques sont en effet terriblement
difficiles car il n'y a pas d'immersion.
Le prochain enjeu pourrait bien être de trouver des moyens de répondre à la
soif de l'hémisphère droit... Technologies, interfaces, etc... Wikipedia
pourrait en être un bon exemple :)


A bientôt donc dans vos prochains ouvrages

Pierre


Page 1 | 2 | 3 | 4
 
  penser-autrement.net © 2008