FAQ
Mythes et réalités


Ce n’est pas :
• Il n’y a pas de corrélation entre la préférence hémisphérique et la dominance manuelle
• Il n’y a pas de supériorité de l’un des deux hémisphères : être neuro-droitier ou neuro-gaucher n’entraîne pas une plus ou moins grande intelligence. On trouve des déficients mentaux, des gens brillants et tous les intermédiaires dans les deux catégories
• Il n’y pas d’évidence que la préférence hémisphérique se transmette de manière héréditaire. On trouve aussi bien des familles avec plusieurs neuro-droitiers que des familles où il n’y en a qu’un
• 1 à 2% de neuro-droitiers dans la population : certaines études parlent de 30%
• Une vieille théorie remise au goût du jour : c’est un ensemble de faits avérés, enseignés en neuropsychologie et neurophysiologie.

C’est :
• Un raisonnement différent : global pour les neuro-droitiers, séquentiel pour les neuro-gauchers
• Une intelligence qualitativement différente : les deux populations arrivent au même résultats, mais par des chemins différents

Pour en savoir plus
Qui suis-je ?

Pour consulter ma plaquette
Plaquette

 

  penser-autrement.net © 2008